TOP 2 des processus les plus digitalisés : les processus verticaux

Ces processus métiers sont spécifiques au domaine d’activité de l’entreprise. Ils contribuent à la performance de l’entreprise et impactent directement sa rentabilité.

Il ne s’agit plus de processus support à l’entreprise mais bel et bien de facteurs clé de succès et de véritables différenciateurs concurrentiels. Ils peuvent à la fois répondre à un pain point mais aussi jouer un rôle d’accélérateur d’innovation.

Pour bien appréhender les enjeux de ces processus pour les entreprises en quête d’excellence, il est essentiel d’évoquer quelques exemples.

Rémy Cointreau produit et commercialise des spiritueux sur l’ensemble du globe. Pour continuer à être concurrentiel et gagner de nouvelles parts de marché, ils doivent exceller à chaque étape du processus de commercialisation de leurs produits.

La réussite d’un lancement de produits sur un nouveau marché dépend de trois éléments :

  • Le respect de points d’attention (respect des réglementations, choix de la gamme à commercialiser en fonction du marché, mode de distribution…)
  • La rapidité à laquelle l’entreprise saura faire intervenir les corps de métier (marketing, R&D, logistique…) pour un time-to-market final réduit
  • La limitation des risques pour s’assurer un maximum de fiabilité

Livre blanc Donnez de la force à vos processus K2

Autre exemple. Le facteur clé de succès d’une entreprise dans l’industrie pharmaceutique réside dans la fiabilité et l’efficacité de sa chaîne de production. La mise en place de processus automatisés pour l’analyse (aléatoire) de la qualité des médicaments produits, permet aux équipes impliquées à chaque étape de la chaîne de valeur de se concentrer sur leur cœur de métier, sans réfléchir aux étapes suivantes du processus.

Plus en amont des processus de production, Rémy Cointreau a digitalisé l’ensemble de la chaîne automatisant la création puis la validation des essais cliniques (tests, validation des profils, logistique, suivi patient…)