Secteur bancaire : le défi du numérique

Processus_bancaires_miniatureUn rapport publié par le cabinet McKingley rapporte que les banques qui font usage des technologies numériques pour l’automatisation de leurs processus, la création de nouveaux produits bancaires, l’amélioration de la conformité réglementaire et la transformation de l’expérience client, peuvent espérer améliorer leur rentabilité de 40%.

Les retardataires numériques, quant à eux, pourraient voir un recul de 35% de leur bénéfice net.

Par exemple, de nombreux clients sont prêts à payer pour de nouveaux services numériques – en effet 65% des sondés déclarent qu’ils seraient prêt à payer un service supplémentaire pour recevoir des notifications de transactions récentes sur Twitter ou Facebook.

Par ailleurs, cette étude estime que les banques ont entre 3 et 5 ans pour devenir numériquement compétentes et capitaliser sur la fidélité client – celles qui ne respecteront pas ce délai se verront dépassées. En effet, les innovations numériques ont radicalement transformé différentes industries au cours des dernières décennies, l’univers financier semble être mûr à son tour pour connaitre le même sort.

New call-to-action

Parmi les différents enjeux numériques qui bousculent le paysage des acteurs, nous retrouvons bien évidemment la digitalisation des processus internes qui permet aux conseillers bancaires de se concentrer sur des conseils à forte valeur ajoutée, plutôt que sur des tâches administratives et répétitives à faible rendement. L’intelligence artificielle encourage ce phénomène et permet de comprendre, de traiter et de répondre aux demandes quotidiennes formulées par les citoyens, dans une logique d’apprentissage perpétuel.

Ainsi, on observe de plus en plus d’établissements bancaires faire le choix d’automatiser une partie de leurs processus administratifs ne nécessitant pas ou peu d’interventions humaines, telles que le processus de souscription de nouveaux clients, le traitement des demandes d’ouvertures et de fermetures de compte, les autorisations de découverts, etc…